25/04/2005

De l'Art d'en faire toujours trop

Panne seche et pourtant j'ai beaucoup a dire, a raconter. Panne seche depuis des semaines déja...

J'en fais trop, je sais... C'est pas ma faute, je suis né comme ca... J'essaye de corriger le tir... A certains moments je me fais penser a Lenny, le géant a moitié idiot de Steinbeck "Des Souris et des Hommes"... Au lieu de caresser, je broie, quitte a tuer meme l'essence de ce que j'aime.

J'en fais trop, je m'en rends compte, trop ou pas assez mais toujours dans l'exces.

J'y songeais samedi, lorsque je hurlais dans mon salon a 4h du mat avec une perruque bleue électrique frisée vissée sur la tete...

J'y songe encore ce matin, au regard des proportions délirantes que prennent certaines de mes petites actions...

Je demande pardon a tout ceux et celle qui ont eu un jour a souffrir de mes exces. Je leur offre cette petite chanson de l'excessivement splendide Carla Bruni.

Excessive

Je n'ai pas d'excuse,
C'est inexplicable,
Même inexorable,
C'est pas pour l'extase, c'est que l'existence,
Sans un peu d'extrême, est inacceptable,

Je suis excessive,
J'aime quand ça désaxe,
Quand tout accélère,
Moi je reste relaxe
Je suis excessive,
Quand tout explose,
Quand la vie s'exhibe,
C'est une transe exquise

Y'en a que ça excède, d'autres que ça vexe,
Y'en a qui exigent que je revienne dans l'axe,
Y'en a qui s'exclament que c'est un complexe,
Y'en a qui s'excitent avec tous ces "X" dans le texte

Je suis excessive,
J'aime quand ça désaxe,
Quand tout accélère,
Moi je reste relaxe
Je suis excessive,
Quand tout explose,
Quand la vie s'exhibe,
C'est une transe exquise, (ouais).

Je suis excessive,
J'aime quand ça désaxe,
Quand tout exagère,
Moi je reste relaxe
Je suis excessive,
Excessivement gaie, excessivement triste,
C'est là que j'existe.
Mmmm, pas d'excuse ! Pas d'excuse !

 

14:52 Écrit par Jorael | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

T'inquiète... A 50 ans , ça se calme un peu.
D'ici là, tu as encore du temps pour chercher, si c'est possible, s'il y a quelque chose à prendre entre" le trop "et le "pas assez".
Je crois que j'ai trouvé une piste....mais bon sang, c'est encore toujours dans le "to much" que je me sens vivante !
Superbizzzzz

Écrit par : Muffy | 25/04/2005

?!!! une perruque bleue electrique !!! wouahou dieu que j'aurais aimée etre là pour voir ça ....

et pis ...elle est géniale cette chanson...

Écrit par : emi | 25/04/2005

. j'aurais aimé être là.

Mais j'étais moi même plus là.

allez, taime, tu le sais.
désolée.

Écrit par : delphine | 25/04/2005

Je te l'ai dit Tu n'étais pas seul sur ce coup là, tracasse pas toi
Amitiées

Écrit par : Yves | 25/04/2005

J'en fais trop, je m'en rends compte, trop ou pas assez mais toujours dans l'exces. on dirait que c'est moi ça !!!
bonne journée , bisous

Écrit par : Ange | 26/04/2005

... Tu dois être "joli "avec une perruque bleue electrique :-D

Écrit par : BloodFlowers | 26/04/2005

:-) commentaires rares mais drôles!
bon allez mister "too much", que ta vie soit belle. rien d'autre à te souhaiter...

Écrit par : Maïs | 26/04/2005

Double bind Hey, quelle drôle de pensée... Drôle parce que justement je pensais à peu près vers ces heures-là comme parfois la violence te prend, te saisit et t'enrage au point de te faire basculer. Tu frôle les limites, tu pousses à bout, tu pourrais tuer. On le sent. Mais, à chaque fois, quelque chose fait 'clic' juste avant. Cette nuit-là, je me suis demandée si, avec le temps, il y aurait toujours le 'clic'.
Le plus fou, c'est que tu arrive toujours à te faire pardonner.
Que le pire peut devenir drôle. Après coup.

ps: Muffy, bravo pour le site, bravo pour les mots et merci pour les photos. J'ai aimé vous revoir toute petite, effrontée, belle et déjà forte derrière votre bureau d'écolière. Encore ! J'ai aimé, évidemment, les enfants, si beaux, si tendres.

Écrit par : catmey | 26/04/2005

Toujours trop Bref, enfin, je veux dire que sur le sujet, j'en connais un rayon aussi... Et ta nouvelle tête de K&J (passée inaperçue ?? Auncun comment ??) est vraiment bien trouvée. Comme toujours, je me demande bouche bée : "comment fais-tu, bon sang, comment fais-tu ? Comment trouves-tu le temps ?" Rien que d'y penser, je suis claquée ;)

Mais, stoplait, c'est pas une raison pour arrêter, d'ac ?

Écrit par : catmey | 26/04/2005

Contagion oui, ce doit être contagieux.
Je lis : "Record aujourd'hui : 5 visiteurs simultanés à 00H04". 00h04 ! Mince !

Écrit par : catmey | 26/04/2005

Trop ou trop peu Le monde de l'exès, je connais ça... Quel que soit le domaine, je n'ai jamais trouvé de juste milieu...
Ceci dit, faut pas désespérer... Même (et surtout) dans l'exès, une chose est sure c'est qu'on vit !!!

Écrit par : Val | 26/04/2005

... C'est peut-être parce que le trop et le trop peu se cotoient de très près! Et puis le juste milieu est une notion bien vague, bien trop vague pour moi. Le genre de chose qui varie en fonction du lieu, du temps, des individus...

Écrit par : jocaste | 26/04/2005

Double jeu? Merci à Catmey pour tout.....et si tu me disais "tu"?

Écrit par : Muffy | 26/04/2005

... i miss u....

Écrit par : papillon | 26/04/2005

Chassez le naturel... ... et il revient au galop !
Pardon, Muffy, faut pas m'en vouloir, c'est juste que j'ai du mal avec le 'tu' souvent (wow... beau lapsus... j'avais écris "me tu", probablement à cause de la proximité des touches L et M et de mon immense fatigue).
Quant à la double bind, c'est 'la double contrainte' proposée notamment par Bateson dans les années 50. C'est terrifiant et si 'ordinaire' comme la violence qu'elle contient.
Muffy, je vous embrasse ;)

Écrit par : catmey | 26/04/2005

http://psy-5000.skynetblogs.be/ Viens voire mon skynetblog:
http://psy-5000.skynetblogs.be/

Écrit par : Psy | 27/04/2005

Les commentaires sont fermés.