29/04/2005

Interview


 
- Vous êtes homosexuel ?
 
- Pardon ???
 
- Non, ne vous excusez pas, c'est tres bien au contraire...
 
- Mais pas du tout mademoiselle, je suis nor.. enfin, je veux dire, hétéro
 
- Ah, dommage... Juif alors ?
 
- Mais non, non, Chrétien d'héritage, libre penseur de conviction
 
- Mh, ca se complique... Alcoolique ? Drogué ?
 
- Mais enfin non, ou voulez vous en venir ?
 
- Je vais bien finir par trouver... Avec vos airs de blondinets aux yeux clairs, vous ne pouvez pas être immigré. Ah... Surendetté ! C'est ça ? Sur-en-det-té !!!
 
- Madame, votre petit jeu commence a m'agacer. Non, mes créances se portent bien, merci.
 
- Chomeur ?
 
- Non
 
- Epilleptique ?
 
- Non vous dis-je
 
- Séropositif
 
- NON
 
- Vous etes agaçant à la fin, faites un effort... Mh... Déviant ? Vous auriez bien la tête d'un déviant...
 
- Un quoi ?
 
- Un déviant... Vous savez, sado-masochiste, urophille, coprophage, fétichiste des pieds ou de la rondelle, zoo ? pedo ? geronto ? necro ?
 
- Non, non NON NON ET NON
 
- Schizophrene ? Maniaque ? lunatique ? dépressif ? même pas ? Une petite névrose, tout de meme ?
 
- Mais enfin madame... J'ai fait les oreillons, la rougeole, je suis un peu myope, je prends fois une fois par an, je suis sujet a quelques crises de brulures d'oesophage, mais en gros, c'est tout...
 
- Alors je suis désolé Monsieur, mais comment voulez vous que j'accepte de signer ce bail avec vous sachant que vous ne pouvez faire l'objet de la moindre petite discrimination positive ? Vous n'avez pas honte d'être d'une banalité affligeante ? Moi, a votre place, je ne sortirais pas de chez moi, de peur d'être remarqué, de peur que l'on se moque. Vous connaissez la sortie, je ne vous salue pas Monsieur.
 
Sous mes pieds la moquette m'absorbe comme des sables mouvants, les angles étranges s'accélerent aux points de fuites, la lumiere ondule, les meubles se mettent a léviter, la proprio rigole, ses seins sont énormes, une clé en or et diamant gigotte au bout de sa chaine, suspendue juste au dessus de la falaise de chair qui sépare ses deux galbes gorgés de synthèse, sécouée par les hoquets de son rire délirant... Je me couvre les oreilles, m'enfonce dans le tapis et lance du fond de moi meme un cri Munchéen
 
Je me réveille en sueur dans mon lit. 4h du matin. 2eme journée sans tabac et des angoisses immobilières... Il y a des étoiles dans le ciel de Paris.
 
 

10:54 Écrit par Jorael | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

hummm je crois pas que je vais arrêter moi ;-))
bonne journée

Écrit par : Ange | 29/04/2005

. si t'as besoinn d'une demenageuse, tu sais, CASA, ça muscle..:)

Écrit par : delphine | 29/04/2005

Les joies de l'immobilier No comment rire ..

Écrit par : K | 29/04/2005

moi je connais un truc sensas pour faire de beaux rèves...je te les raconterais dans le creux de l'oreille...

Écrit par : emi | 29/04/2005

Le manque de tabac donne à ta "plume" l'agilité de l'analyse critique et humoristique d'un quotidien parfois bien étrange où la "normalité" deviendrait presque "honte". Mais qu'est la "normalité" sinon l'accord avec soi, être bien dans son appart intérieur quoi... bonne journée.

Écrit par : mik | 01/05/2005

patches Les patches m'ont fait ça et pire. J'ai assisté, invisible, à des meurtres insupportables.
Où en es-tu, today ?

Écrit par : catmey | 02/05/2005

j'ai été attiré par les étoiles dans le ciel de Paris...

Écrit par : xian | 02/05/2005

M E R C I ! de ta visite. Ca ne pouvait pas mieux commencer !
Merci aussi à la super meuf Muffy.
You made my day, folks!
Je me suis fais piéger et découvrir sur ce coup-là :)
A tout de suite

Écrit par : catmey | 03/05/2005

Ça me rappelle cette célèbre blague... - Pardon, monsieur. Je ne voudrais pas être indiscret, mais... vous êtes homosexuel ?
- Non. Non non... Et... et vous-même, monsieur, vous êtes homosexuel ?
- Non !
- Dommage !

Écrit par : Deefi Joorst | 05/05/2005

Les commentaires sont fermés.