20/06/2005

Le silence a des raisons ...

 
 
3h30 du mat, 28° dans l'appart, la peau colle, les replis suintent, la respiration est difficile, pesante, obsédante.
 
Grace au réseau Wireless installé par Marc ce Week-end, on peut surfer depuis n'importe quel metre carré des 90 que compte notre nouveau repère de Montmartre, très officiellement rebaptisé la "Georges & Georges Gallery". Des beaux espaces, une déco recherchée, dominante rouge et blanche, tendance revival seventies avec d'authenthiques pieces d'époques ; fauteuils style Saarinen, canapé moulé dans une coque de fibre de verre, table de salle a manger Knoll avec pied tulipe chromé et plateau rond en verre fumé, et des tableaux, dans les tons rouges, toujours, des originaux ou des impressions acryliques numérotées, rien de  délirant ou de vraiment dispendieux, mais tout de meme, une touche, un cachet qui nous ravit, Marc et moi, Georges et Georges, a chaque fois que nous nous retrouvons au salon pour siroter une leffe blonde, un pastis, un délectable bordeaux ou un bourbon cola.
 
Quand nous sortons faire les courses ou lorsque nous allons chez Darty choisir notre électro ménager, il y a dans les silences  complices des sourires qui ne trompent pas ; de toute évidence, on nous prend pour deux gentilles tantes et loin de nous déranger, ca nous fait doucement rire... Et si ils voyaient notre interieur propret et desingé, leur suppositions se mueraient immédiatement en ferme conviction... Mais non, nous sommes bien deux hétéros célibataires colocataires, ce qui ne nous empêche pas d'avoir du gout.
D'ailleurs, pas plus tard qu'hier, nous sommes allés écluser des pintes a plus soif au "No Problémo", un petit bar de coin, au pied de la rue-escalier  Paul Albert qui grimpe tout en haut de la butte... J'ai abusé a un point tel que je ne me rapelle plus le compte excat d'Affligems que j'ai descendu a meme le comptoir. Je me souviens par contre avoir éclusé un verre de poire (offert par David, le patron, sans doute en hommage a nos gouts musicaux communs, tres eighties) que j'ai humblement relaché dans ma salle de bains, une bonne heure plus tard, avant d'aller me coucher comme un arbre juste abbatu.
 
Ecrire est un droit commun. Je me suis tu plus que d'habitude, ces temps derniers. J'avais du mal à aligner mes stupidités d'usages, mes petites misères, mes soubresauts sentimentaux, affectifs, sexuels, mes virées et mes angoisses, à coté de l'expression vive et belle de l'immense force de blogueuses telles qu'Emi... J'en découvre d'autres aujourd'hui, des blogs de combats, contre la drogue, l'alcool, l'anorexie, je découvre derriere des mots percutants, des volontés puissantes, des aventures humaines tantot déchirantes tantot admirables, toujours poignantes par ce que vraies, par ce que vécues... Continuer a taper mes petites fientes personelles, mes petits cacas d'égo me semblait absurde. J'ai reconnu a tous ces auteurs-combattants, le "Droit" d'écrire pour ne m'accorder que celui de lire, en silence et de soutenir de mon mieux.
 
Mais j'avais tort. Je m'en rends compte aujourd'hui. Ecrire est un droit commun et je ne manque pas de respect en continuant a taper des mièvreries sans noms aux cotés d'histoire boulversantes, par ce que la richesse est dans la diversité et que chacun peut trouver sa place entre drame et bouffonerie, rien ne me choque.
 
Monsieur J et Monsieur K sont donc de retour, prêts a vous raconter leur truculante existence, plus ou moins réelle...
 
Oui mais, ce sera pour demain... presque 4h à l'horloge. Lever dans 2h30. Mon suicide (lent) par veille semble vouloir se poursuivre. Une belle décalque en perspective.
 
A tres bientôt.  
 

03:52 Écrit par Jorael | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Ca fait du bien d'écrire même si par moment, on peut laisser sa plume réelle ou virtuelle un peu de côté... quand on y revient, ça fait tjr terriblement de bien de se lâcher!...
Ici, j'écris ce commentaire, il est 22h30 du soir ici dans l'utah et dire qu'à paris ou à bxl, il est 6h30 du matin, c trop drôle!
Bref, vive l'écriture, il n'y a que ça de vrai! hihi
A très bientôt en belgique!

Écrit par : nauscaa | 20/06/2005

confirmation Par la présente, je viens confirmer l'absolue beauté des lieux de la "George & George Gallery" !, certains chroniqueurs de revues de déco peuvent d'ores et déjà se mettre au travail ou bien commencer à se mordre les doigts de ne pas l'avoir encore fait !

Mais au delà du sublime de cet endroit, je tiens à souligner celui de ses occupants George and George, qui à eux uniquement font la rareté de l'endroit : Marc avec son physique de professeur "touve tout" décontract, est d'une gentilesse déconcertante, toujours prêt à faire rire, à écouter, à prendre le temps....et Jorael, indefinissable être cher à mon coeur...

Pour ce qui est d'écrire...je crois que je ne peux plus dire le contraire, en plus d'être un réel plaisir "de droit commun", en ce qui te concerne (puisque c'est bien à toi KnJ que je m'adresse), c'est une obligation ! : j'ai décidé de faire un régime, certes, mais alimentaire uniquement, et en aucun cas de tes joutes verbales, de tes syllabes entrelacées et ta verve monumentale...
est-ce que c'est clair ?

Je t'embrasse.

Ps : je le confirme également : ces deux être sont de purs hétéros !!, mais qu'est-ce que c'est drôle de se promener avec eux et de faire illusion !

Écrit par : emi | 20/06/2005

Peu importe ce qu'on écrit, l'important est de le dire... "L'acte d'écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n'était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout.
[Stephen King] "

Écrit par : nanou | 21/06/2005

je débarque, je découvre Merci Emi de m'avoir indiqué l'adresse. J'avoue avoir dégusté ce moment de lecture avec délectation. Je suis contrie d'humilité devant de tels textes. C'est beau un homme qui s'exprime avec autant de tact. Bravo, je resterai une fidèle lectrice.

Écrit par : marirose | 21/06/2005

Laisses-toi devenir Je pense que tu es extrèmement doué pour l'écriture mon grand!
Alors, va plus loin,
Laisses-toi devenir:
Tu es plus qu'un raconteur d'histoires où d'écrits-vains.
Tu as un vrai talent , une personnalité , une plume,un imaginaire et une foule d'oiseaux-lyres acrochés à ton étoile...
Il te suffit d'y croire, de croire en toi!
Laisses-toi devenir.....

Écrit par : Muffy | 22/06/2005

écrire écrire ... mais bon sang, à qui ?

oui, de droit commun... nous sommes des prisonniers de droit commun d'un temps intérieur qui va plus vite ou plus lentement que l'autre...

Écrit par : xian | 23/06/2005

Les commentaires sont fermés.