26/12/2005

Au Grenier

 
Putain de compteur... Un an, bientôt bouclé. Presque empaqueté déja, plus que quelques heures de souvenir a rajouter dans la caisse. Pret a être remisé au grenier, a coté de la boite 2004. Que vais-je bien pouvoir écrire sur l'étiquette indispensable a mon Alzheimer futur : "Année de merde, ne pas ouvrir" ? "Cuvée exceptionelle à revisiter" ?
 
Mine de rien, ca commence a prendre de la place, tous ces ballots d'images, de sons, de films, de minutes rares, de jours formidables, d'instants d'exception. Ca encombre, ca pèse son comptant de sueur et de larmes, de foutre et de bile, des kilometres de merdes, des abysses d'urine, des tonnes de bouffe, des océans de boissons chaudes, froides, gazeuses et plates, avec un degré d'alcool au dela du raisonnable. Tout ce qu'il faut a cette mécanique humaine pour produire ces grosses boites de rien, qui contiennent ma vie, ou ce que je pense qu'elle est... Toute cette énergie consommée, pour la prétention d'exister et la satisfaction de me le prouver, juste en me souvenant de mon passé. Quelle industrie laborieuse pour si peu de résultat.
 
Des caisses d'Ego. Moi a 10 ans, moi a 15, moi a 25... Des cartons bourrés de trophées sans valeur, de victoires sans péril... De la poussière. Beaucoup de poussière pour pas grand chose de valable. Pas de quoi intéresser un antiquaire ni meme un brocanteur.
 
Aligner une année de plus au compteur. Je devrais écrire mes bonnes résolutions sur le haut de la boite, histoire de me payer une bonne tranche de rire en constatant qu'elles n'ont pas changée depuis des lustres. D'autres que moi se retourneraient la dessus en sifflant "quel chemin parcourru". Oui, mais, vers ou ?
 
Il n'y a pas de mission. Tout au plus un frigo a vider toutes les semaines, des couilles a purger le plus souvent possible, un coeur a entretenir au mieux, a malmener au pire, et un grand grenier, pour entreposer des tonnes d'insignifiance et appeler ca vivre.
 

16:39 Écrit par Jorael | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

On est quand même là.... ...alors autant essayer d'en profiter!!
Juste se sentir vivre, rien de plus.
Laisse la postérité aux vaniteux, offre toi juste une belle tranche de vie.

Écrit par : Lilimoncello | 28/12/2005

Enfin un petit mot Pffff, ça faisait longtemps.
Moi aussi, j'avais des caisses de souvenirs dans mon grenier. Des dessins des enfants que j'avais gardés, des tickets de cinéma d'un film que j'avais aimé, de journaux de bord de différentes époques, des courriers reçus ou pas envoyés... A l'un de mes nombreux déménagements, j'ai tout descendu au jardin, avec mon fils, nous avons fait un grand feu. C'était en 1985. 20 ans plus tard, je n'ai rien oublié de ce que j'ai brûlé, j'ai gardé les meilleurs souvenirs, et d'autres s'y sont joints, sans besoin d'un support, hormis quelques photos ringuardes maintenant.
Je vais parler comme une vieille: "tu verras dans 20 ans, ou dans 30 ans..." tu auras conservé l'essentiel, le meilleur, dans ta tête.
Bisous, et bonne année quand même ! Na !

Écrit par : Marirose | 29/12/2005

Les commentaires sont fermés.