16/08/2006

Is this the end ?

Le temps passe, les cheveux poussent, les jours rallongent puis racourcissent et rien ne se précise. Voila trois mois que je n'ai pas "posté" une ligne, pas même un mot. Trois mois, la plume en berne, l'encre seche. Rien ne sort, tout s'évapore. Grace a l'abandon de ce journal j'ai suspendu l'angoisse du temps filant. Et la voila qui décore, immobile, flottante, le plafond de mon présent à rallonge, indéfini. Vautré dans une paresse moletonnée, je ne m'inquiète presque plus de rien. La seule mesure de ma tranquilité, c'est le pogon qui fout le camp, doucement... le Zéro approche petit à petit. Lorsque j'entrerai dans sa zone d'influence, il faudra que je me bouge à nouveau pour realimenter la cashmachine dont dépend ma survie de pacha. Toujours coincé entre deux villes, je rythme mes semaines aux passages des thalys. Je suis une vache de luxe qui regarde passer la vie depuis l'intérieur du train. Coté santé, un passage supplémentaire sur le billard a achevé de me convaicre qu'il fallait divorcer d'avec miss nicotine. Me voila abstinent depuis plus d'un mois maintenant. Apres 20 ans d'une fidélité nocive, dévorante. Je ne dirais pas que je me sens mieux, ni même que la tentation s'évanouit doucement au fil des litres d'air pur que je respire depuis. Je ne suis pas un non fumeur, a peine un fumeur abstinent, repenti, qui doit s'aguérrir d'une vigilance de tous les instants pour ne pas retomber dans le vice. La médecine française vaut bien la belge, mais les hopitaux parisiens sont d'un glauque consommé qui m'ont valu un haut le coeur et un sanglot réprimé le soir de mon admission. Soit, c'est le passé, déja. Le coeur lui se porte bien. Aux soins exclusifs de Catwoman, comme tout le reste de mon anatomie, quand l'envie la traverse. Quelques jours de repos a Nice, avec vue sur mer en direct de la promenade des anglais, m'ont permis de prendre bon teint. Pour le reste, je suis tombé amoureux du poker que j'étudie sans relache depuis deux mois. Texas Holdem no limit. Parties entre amis, cash games et tournois sur internet, tout est bon. Je joue des microsommes et ... je gagne. Ceci dit, il y a un vrai travail d'éducation derrierre ces résultats, et je possède une bibliothèque de plus en plus conséquente sur le sujet. Si jamais je me remets régulièrement au clavier, les posts sur le poker ne manqueront pas. Et non, plus de sorties délirantes, de soirées aux frontières de l'aube, de délires toxiques, de cocktails foireux, de rateaux en soldes, de spleen au quintal. juste des cheveux qui poussent et le temps amorti. Je ne sais meme pas pourquoi j'écris ces quelques lignes, peut être pour le plaisir de me rendre compte que je n'ai enfin rien à raconter... Mais c'était déja le cas depuis le début de cette expérience. Peut etre plus pour rassurer et remercier du fond du coeur les quelques afficionados qui passent encore régulièrement ici et qui me le font savoir ailleurs. Est-ce la fin ? Seul l'avenir nous le dira.

18:08 Écrit par Jorael dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Rien du tout ! Tu vas continuer à poster, ne serait-ce que sur le poker. Tu ne vas pas me dire qu'il ne se passe rien de bloggable dans les Thalys. Tu pourrais par exemple faire un hit-parade des chef-trains dont les annonces bilingues sont les plus croustillantes... "Damaisse haine éreun welkom âne bord vanne deux thalys..."

Écrit par : Somebaudy | 16/08/2006

Bravo... Une fois de plus, c'est quand on ne t'atttend plus que tu reviens... sache que même si ce sont des banalités sur le poker que tu viens lâcher ici, il y aura toujours quelques abruti(e)s de passage pour venir te lire parce que c'est dur de se passer de toi... simplement.
Bizz

Écrit par : Nath | 16/08/2006

Je découvre ... Ben oui, aujourd'hui tu figurais chez moi comme skynet blog au hasard, c'est génial ce truc, ça permet de découvrir les autres et parfois, comme c'est le cas aujourd'hui, cela vaut la peine ...
Alors, ce serait con d'arrêter, j'aime bien le style, je reviedrai.
A plus

Écrit par : Gaëtan | 17/08/2006

La fin ? La fin, c'est toujours le début du commencement d'autre chose...
Et généralement, c'est toujours positif.

Portes toi bien

Écrit par : Mrp_MrF | 17/08/2006

Décidément... ...C'est dans l'air du temps le poker, deux de mes proches qui ne se connaissent même pas s'y sont mis récemment et ne parlent plus que de ça.
Dans la vie il y a toujours des périodes où l'envie d'écrire déserte même les plus acharnés des écrivains/diaristes/blogueurs. Mais en général, ça finit par revenir... Egoïstement, je souhaite que tu continues car j'aime vraiment te lire.
Take care.

Écrit par : Armalite | 18/08/2006

Merci à tous Vous etes géniaux.

Écrit par : Jorael | 20/08/2006

Les commentaires sont fermés.